mercredi 23 septembre 2015

EAA et mise en valeur des sites

Entre deux communications, un p'tit dessin du sac de l'EAA...
Au début du mois de septembre se tenait à l'Université de Glasgow la rencontre annuelle de l'European Association of Archaeologists (EAA). A cette occasion, un grand nombre d'archéologues de toute l'Europe ont échangé sur leurs projets et leurs recherches lors de différentes sessions.
Pour ma part, j'ai évidemment suivi celles qui concernaient la restitution du passé, mais aussi la mise en valeur des sites et le tourisme. Ces différentes conférences avaient en commun d'explorer les manières de transmettre auprès du public les connaissances acquises par les archéologues. Du management touristique (Historic Scotland - l'English Heritage de l'Ecosse, ou encore le Site archéologique du mois, un projet suisse porté par ArchaeoTourism/ArchaeoConcept) à l'évènementiel (reenactment, histoire vivante, journées historiques), de l'aménagement de site à la création d'itinéraires historiques, plusieurs facettes de cette médiation de l'archéologie ont été présentées.
Certains projets visuels ouvrent de nouvelles perspectives, par exemple lorsqu'ils recherchent d'autres manières de raconter l'histoire, à l'image d'un film réalisé pour le site industriel des "Five Sisters" avec la Glasgow School of Arts. D'autres se distinguent dans leur utilisation des outils numériques, comme c'est le cas, pour donner un autre exemple, de "The Virtual Caen Township" qui recourt aux technologies actuelles pour immerger - et informer - le spectateur (kinect, lunettes Oculus Rift, stéréoscopie 3D...).
Ces projets sont autant d'inspirations pour exploiter le potentiel des images et leur rôle dans la communication de l'archéologie. Et peut-être en particulier pour la mise en valeur des sites archéologiques, lorsque l'image vient non seulement aider à visualiser ce qui est incomplet ou invisible, mais joue aussi un rôle dans l'attractivité touristique du lieu. Dans de prochains posts, je parlerai de deux projets aux enjeux similaires auxquels je collabore. L'un pour le site archéologique d'Avenches, l'autre pour celui d'Augusta Raurica. En attendant d'en dire plus, je place ci-dessous des premières images de ces travaux en cours.


Premières ébauches pour Avenches et pour Augusta Raurica

Aucun commentaire:

Publier un commentaire